A la Fleur de mai

Dernière mise à jour : 29 mai 2020

Incroyable, inquiétant ou encore historique, les qualificatifs ne manquent pas pour qualifier la précocité des vignes en 2020 en France. Petit tour en Val de Loire en date du 28 mai.

Alors que la France se confinait, les vignes du Val de Loire ont connu, elles, un printemps énergique et leur évolution rapide fait courir les vignerons depuis plus de deux mois.

Un avril très sec et chaud suivi d'un mois de mai du même acabit à l'exception de trois jours de pluies parfois importantes ont entraîné une avance dans le vignoble rarement connue. Au-delà du record de précocité qui s'annonce, se repose la question du réchauffement climatique et de ses effets sur les vins et sur la conduite d'un vignoble.

Quelques nuits très frisquettes ont fait ressortir le spectre des derniers gels de printemps mais, au final, aucun dégât n'est à déplorer cette année dans les vignes ligériennes.

Si les basses températures ont fait frémir les vignerons, la vigne, elle, n'a même pas été freiné (ou si peu) et a continué à pousser rapidement ce qui fait que l'on a pu voir les premières fleurs apparaître à Sancerre vers le 20 mai.

Sauvignon blanc juste avant la floraison
Le Sauvignon blanc juste avant floraison

A l'ouest du Val de Loire, en Muscadet, même constat avec, de surcroît, une homogénéité assez marquée des différents cépages qui pourrait créer des choix compliqués et des "embouteillages" à la vigne au moment de la récolte si les raisins mûrissent ainsi en tir groupé.

La canicule de 2003 avait vu les premiers vendangeurs arpenter le vignoble nantais à la fin du mois d'août. En 2020, les vignes du Muscadet pourraient s'animer juste après le 15 août.

A Vouvray, Benoît Gautier fait le même constat avec une floraison des chenins très en avance qui laisse penser que les raisins aptes aux bulles pourraient commencer à être récoltés avant le 1er septembre.





Un Sauvignon blanc en fleur
Un sauvignon en fleur

Du côté du Centre-Loire, François DAL, de SICAVAC, indique que les pinots noirs précoces sont déjà en fin de floraison alors que la fleur bat son plein pour les sauvignons blancs.

En regardant dans le rétroviseur, on note que cette situation, toute exceptionnelle qu'elle soit, a déjà eu lieu en 2011 et, dans une moindre mesure, en 2007.

Pour mémoire, ces deux années, malgré leur précocité, avaient été des millésimes difficiles à maîtriser en fin de parcours, rappelant ainsi que les conditions de l'été sont bien sûr toujours primordiales.

Ici encore, 2020 montre un écart très faible entre les différents vignobles du Centre-Loire et, hormis le Pinot gris de Reuilly toujours plus précoce, on s'attend, si la saison estivale se passe bien, à donner les premiers coups de sécateurs avant la fin du mois d'août.

108 vues0 commentaire